• Accueil
  • > La prime d’intéressement un projet grâce à la CFDT

La prime d’intéressement un projet grâce à la CFDT

imagesCAGW4QF5

La PRIME D’INTERESSEMENT 

Mercredi 30 mars s’est tenue une réunion de négociation avec la gérance concernant un avenant sur la prime d’intéressement. Cette rencontre a été proposée par la direction lors de la manifestation organisée, le 3 mars, par les organisations syndicales (CFDT, CFTC, FO, CGT ET UNSA) au siège de Rungis.

Ce mouvement avait pour but de forcer la direction à revenir à la table des négociations concernant les négociations annuelles. Pour la direction, ces négociations étaient terminées et rien, ni personne ne pouvait les faire changer d’avis. La seule proposition qu’elle a faite ce jour-là, était de revoir l’accord d’intéressement, en augmentant de façon significative le montant à distribuer.

Pour la CFDT, revoir la prime d’intéressement était une bonne chose, mais il fallait que cette prime devienne attractive. Une prime versée en juin qui pouvait devenir une vraie prime de vacances.

L’objectif de la CFDT étant de doubler le montant de cette prime. Exemple pour une caissière, 430€ ou un préparateur, 540€. Pour cela, la CFDT a demandé d’augmenter le montant à distribuer de 6 millions d’Euros et de revoir le seuil de déclenchement de la partie pertes et DI à la baisse, pour que le maximum de salariés perçoivent cette partie de la prime.

Quel est le résultat de cette négociation?

La direction a proposé d’augmenter le montant à distribuer de 5 Millions d’Euros et de revoir le seuil de déclenchement de la partie pertes et DI à 3,20%, au lieu de 3,30% pour que plus de directions régionales soient concernées.

En clair, le montant distribué, pour le même résultat passe de 6 millions à 11 millions. Ce qui fait une prime aux alentours de 400€ en moyenne. Le versement de cette prime interviendra en juin 2017. Sans compter qu’il faudra rajouter la part de la prime sur les pertes et la DI (indicateur par direction régionale) qui concernera à peu près 18000 salariés, soit aux alentours de 50€.

Pour la CFDT, qui privilégie la négociation au conflit, le résultat obtenu prouve qu’elle est dans le vrai. Ce n’est pas une grève initiée par deux syndicats (gros flop avec moins 500 personnes sur toute la France!!) qui ne proposent rien, qui ne signent jamais rien, qui ne prennent pas leur responsabilité. C’est bien la négociation et des propositions réfléchies et concrètes qui font avancer les choses.

De plus, comme UNSA et la CGT, n’avaient pas signé l’accord initial, leur signature n’a pas de valeur, cela ne sera que symbolique et ne permettra pas la mise en place de cet avenant.  Pour la mise en place, il faut la signature des 3 signataires de l’accord initial, c’est à dire de la CFDT, la CFTC et la CGC.

 

Garantir le pouvoir d’achat est l’une des priorités de la CFDT. Et cela passe par la signature d’accords. Nous prenons nos responsabilités. Comme nous le faisons pour la défense des conditions de travail. Tous les jours, nous nous battons pour que les droits des salariés soient respectés, par des actions en justice, des actions des élus, des actions des CHSCT. Défendre les droits des salariés, notre priorité.

 

54 Réponses à “La prime d’intéressement un projet grâce à la CFDT”

1 2 3 4
  1. sabrina dit :

    Bonjour quelqu’un sais si on auras le droit au bon d’achat de 100 euros pour noel par l’entreprise.merci

  2. lucifer dit :

    Merci ! Heureuse de vous avoir fait sourire sur les bancs de la Faculté…
    lucifer http://www.telecommande-express.com/

  3. Xiao long dit :

    Que veut dire 901 sur les horaires et pourquoi y a pas d horaires affiches svp

1 2 3 4

Laisser un commentaire