le harcellement

 

 LE HARCELLEMENT MORAL

 

 Le harcèlement moral nous fait vivre au quotidien des situations
difficiles et traumatisantes. Il porte atteinte à nos droits
fondamentaux et porte préjudice à notre dignité, notre liberté,
notre intégrité et notre droit au travail. Chez LIDL comme dans
d’autres sociétés. le harcèlement morale existe et vos délégués
sont la pour vous aider à vous défendre.
1.Les signes caractéristiques de harcèlement moral
Le harcèlement moral peut se caractériser de diverses façons :
• insultes, moqueries ;
• remarques déplacées dans le cadre du travail : critiques sur la tenue vestimentaire, le mode de vie ou le physique ;
• réflexions désobligeantes, agissements hostiles : sarcasmes, pressions, menaces, chantage ;
• volonté de déstabilisation du salarié : empêcher la personne de s’exprimer, critiquer systématiquement son travail ;
• retrait du poste de travail ou des tâches qui y étaient précédemment affectées ;
• négation du sens du travail effectué par le salarié ;
• destruction de l’image que la personne a d’elle-même ;
• isolement du salarié (oubli de transmission des informations) ;
• négation ou dérision de toutes les marques de souffrance du salarié.
Ce qu’il faut retenir. C’est parce ces attaques sont répétées, incessantes, insistantes et surtout intentionnelles que l’on peut parler de harcèlement moral. Il ne faut pas le confondre avec des pressions morales qui ont pour objectif d’imposer plus de productivité mais qui n’ont pas forcément la volonté de détruire les personnes.
2.Les pôles de vigilance et notre rôle de syndicat
Vos élus LIDL CFDT ont un droit de regard sur l’organisation du travail. À ce titre, ils peuvent identifier les modes de répartition du travail et veiller sur les conditions de travail. Ils ont aussi accès aux statistiques sur le taux d’absentéisme pour des raisons de santé. Ils disposent d’informations sur la mobilité interne, les départs et donc le taux de turn-over qui est très important chez LIDL . Ils ont aussi comme mission d’être à l’écoute de ce qui se passe dans l’entreprise : discours tenu sur le travail, sur les collègues. C’est ce qu’on appelle généralement l’ambiance de travail, le climat général de l’entreprise.
Le CHSCT peut faire valoir le droit de retrait dès lors qu’un danger, grave et imminent, menace la vie et la santé des salariés concernés (article 231-8 du Code du Travail).
Le degré de souffrance d’un individu ne peut être mesuré que par lui-même. Nous avons tous nos propres seuils de tolérance et il faut veiller à ne pas porter de jugement de valeur sur la personne qui souffre. L’écoute bienveillante associée à une explicitation précise de la situation vécue peut aider la personne à identifier les sources de son malaise.
LIDL a une part de responsabilité importante dans l’engagement des actions de prévention contre le harcèlement moral. Responsable de la gestion des ressources humaines, il doit veiller à ce que les relations entre les salariés soient conformes au respect que chaque individu doit à l’autre. S’il n’est pas le harceleur, il doit être impliqué dans la prise en compte de ce problème.
4. La législation actuelle
La CFDT considère qu’il existe déjà des outils juridiques pour lutter contre ce fléau. Le nouveau Code Pénal stipule que « le fait de soumettre une personne, en abusant de sa vulnérabilité ou de sa situation de dépendance, à des conditions de travail incompatibles avec la dignité humaine est puni de deux ans d’emprisonnement et 76225 Euros d’amendes » (article 225-4 du Code Pénal).
Par ailleurs, le Code du Travail stipule : « Aucun salarié, aucun candidat à un recrutement, à un stage ou à une période de formation en entreprise ne peut être sanctionné, licencié ou faire l’objet d’une mesure discriminatoire, directe ou indirecte, notamment en matière de rémunération, de formation, de reclassement, d’affectation, de qualification, de classification, de promotion professionnelle, de mutation ou de renouvellement de contrat pour avoir subi ou refusé de subir les agissements de harcèlement d’un employeur, de son représentant ou de toute personne qui, abusant de l’autorité que lui confèrent ses fonctions, a donné des ordres, proféré des menaces, imposé des contraintes ou exercé des pressions de toute nature sur ce salarié dans le but d’obtenir des faveurs de nature sexuelle à son profit ou au profit d’un tiers. Aucun salarié ne peut être sanctionné, licencié ou faire l’objet d’une mesure discriminatoire pour avoir témoigné des agissements définis à l’alinéa précédent ou pour les avoir relatés. Toute disposition ou tout acte contraire est nul de plein droit. » (article 122-46 du Code du Travail).
5 . Les nouvelles dispositions législatives
La loi 2002-73 du 17 Janvier 2002, dite loi de modernisation sociale, contient des dispositions concernant le harcèlement moral et modifie l’article L.122-46 du Code du travail.
Le harcèlement moral au travail est un délit. Une sanction pénale d’un an de prison et de 15 245 € a été créée pour le réprimer.
La définition du harcèlement a également été précisée : « Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel. »
Cette définition prend dorénavant en compte le harcèlement dont peut être victime un salarié de la part d’un collègue.
Autre nouveauté : des dispositions spécifiques ont été ajoutées à la loi de 1983 portant sur les droits et obligations des fonctionnaires pour ces mesures soient applicables dans les trois fonctions publiques.
Les députés ont également confié au médecin du travail la possibilité de proposer des mutations ou des transformations de postes lorsqu’il constate des actes de harcèlement moral. Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail a également compétence en la matière.
Par ailleurs, en cas de litige, il incombe à la personne mise en cause de prouver que ses agissements ne constituent pas un harcèlement mais sont justifiés par des éléments objectifs étrangers à tout harcèlement qu’il soit moral ou sexuel. Le juge formera ensuite sa conviction.
Enfin, les syndicats peuvent dorénavant se substituer aux salariés victimes pour ester en justice.
Le manque de management chez LIDL, les cadences élevées, le personnel réduit, et le toujours plus font que certains responsables passe « du coté obscure de la force ! » c’est pourquoi nous sommes à votre écoute pour vous aider et faire respecter vos droits sur le terrain.
N’hésiter à nous appeler pour un conseil ; vous aider ; vous défendre .
LA CFDT, L’ESPRIT DE SOLIDARITE SUR LE TERRAIN

117 Réponses à “le harcellement”

1 4 5 6 7 8
  1. PASTOR Fanny dit :

    Bonjour, je ne sais pas si je peux en parler là, mais j’ai besoin de l’écrire. Désolée du pâté.

    J’ai 21ans et travaille chez Lidl en tant que caissière (et plus si affinités) depuis juillet 2013, avec un CDI étudiant,10h par semaine, pour pouvoir payer mes études. Je ne compte pas les écarts d’heures, ni même les surplus, payés ou non.

    Au départ, malgré un été rush avec les touristes en bord de mer, et des chefs caisses imbuvables avec moi, je suis retourné à la rentrée au Lidl auquel je suis affilié, à Montpellier. Tout se passait très bien, des collègues agréables, etc.. Jusqu’à ces derniers mois. Même si j’étais consciente que concilier boulot et études serait difficile, là, je commence à avoir du mal.

    -En plus des clients agressifs, limite insultants, certain(e)s de mes supérieur(e)s deviennent plutôt.. méchant(e)s on va dire. En caisse, je ne suis pas lente, au contraire, je suis dans la moyenne, et fait peu d’erreurs de caisse. Mon accueil est presque irréprochable, et ce envers n’importe quel client, qu’il soit impoli ou non.

    -En rayon, je ne rouspète pas, je porte, tire, dépote tout ce que l’on me demande de faire, qu’importe que la palette fasse le triple de mon poids, ainsi que le double de ma taille (je fais 1m58), qu’il faut mettre la moitié d’une palette de farine à la main sur la nouvelle, etc. On m’engueule parce que je n’ai pas fini les palettes alors que je suis en caisse en même temps, je dis rien. Je dois faire le frais, décartonner, la caisse, balai/machine, la casse, reliquat en même temps ? D’accord. Je suis constamment sous pression, et ça se ressent dans mon moral, et dans mes notes. On m’en demande trop, et encore, là je vous la fait courte, parce que tout décrire.. Je suis constamment fatiguée, je ne veux plus travailler, je vais au boulot en traînant les pieds, mais je n’ai pas le choix car j’ai besoin de ce travail.

    -Il manque une caissière ? On m’appelle. Qu’importe l’heure, le lieu où je me trouve, ou si je suis en cours. Si je ne viens pas, on me fait bien comprendre que c’est emmerdant, et que c’est moi qui les emmerde, alors que j’y suis pour rien. Je leur suis utile, puisque je dépanne souvent, mais lorsque je suis là, on me traite comme une moins que rien. Mes pauses ? Je peux généralement m’asseoir dessus ces temps-ci.

    Mon problème est que je suis d’une nature très calme, et toujours prête à rendre service. Malgré toutes les blessures que j’ai pu me faire au boulot, on s’en fout. Je me suis foulé le petit doigt en étant dans la chambre froide, toujours en bordel en passant, et me suis retrouvé avec 3 doigts opérationnels vu que je me servais de l’annulaire comme attelle. J’ai quand même dû ranger la chambre froide, alors que j’avais peine à maintenir les cartons dans mes bras. J’ai une tendinite depuis un bail, mais ça change rien. Une fois, j’étais malade comme un chien, ça faisait 3semaines que je traînais ma maladie, n’ayant jamais le temps d’aller chez le médecin, et j’ai souhaité une journée pour pouvoir consulter. On m’a prié de ne pas faire ça, car il manquait du personnel. Je suis allée bosser. Et quand je suis malade, ou que j’ai mal, je suis bien moins opérationnelle.

    Mais le pire a été la semaine dernière. J’étais au pain parce qu’une collègue n’était pas venue. Il manquait énormément de personnel, et du coup, on m’en a aussi demandé énormément. Non seulement j’étais au pain, avec un rolls défectueux parmi les autres, mais je devais décartonner/cartonner, ranger la chambre froide, dépoter dans la chambre froide, faire le balai/machine, et nettoyer les casses en caisse. On venait même dans le labo me dire « tu peux faire-ci, tu peux faire-ça, dépêches-toi, on se magne ». C’était insupportable. Je n’ai bien sûr pas eu de pause, ça devient une habitude. Et avec toute cette pression, ça n’a pas loupé. J’ai eu le rolls défectueux, et lorsque j’ai voulu sortir les baguettes du four, les plaques ne sont pas rentrées, et certaines sont tombées. Parmi elles, une sur mon bras. Bien que je l’ai retiré dans la demi-seconde, me voilà avec une belle brûlure bien moche, qui va me rester à vie, me fait toujours mal et brûle encore. Quand je l’ai dis à mon supérieur présent, la réponse a été: « Ah, d’accord. N’oublies pas de cartonner les box. » J’ai continué à bosser, ma brûlure qui me faisait atrocement souffrir.

    Je ne sais plus quoi faire. J’aimerais partir, mais je ne suis pas sûre de retrouver un boulot étudiant de ce type. Bref, merci de m’avoir lu, et désolée de vous importuner avec autant de mots alors qu’il y a pire que moi.

    • Pole position dit :

      C’est désolant…

    • cfdtlidl dit :

      Bonjour Fanny
      Ton témoignage est très fidèle à la dur réalité du terrain et c’est inacceptable
      Première chose Lidl ne prend pas en charge ton abonnement de téléphone de ce fait demande à ce que ton numéro ne figure plus dans le répertoire du magasin tu es étudiante à 10h de plus les plannings doivent être établis à S+2 de ce fait tu peux connaître ton planning 15 jours à l’avance, tu dois impérativement pointer l’ensemble de tes heures travaillées.
      Concernant ton accident du travail au pain tu dois demander la déclaration de celui ci à ton CM de manière à aller voir un medecin dans le cadre d’un Accident du travail afin de soigner cette brulure.
      Je me permet de donner tes coordonnées mail à Marie Coste qui est notre délégué sur ta DR
      tiens nous au courant de la suite

      • PASTOR Fanny dit :

        Bonsoir, déjà, merci de votre considération et de vos réponses.
        Je tiens à rectifier à présent. Aujourd’hui, nous avons longuement et bien discuté avec mes supérieur(e)s, et avons tout mit à plat. Et bien, je peux dire que j’ai de la chance car tout s’est arrangé avec elles. Franchement, je ne pensais pas qu’elles pourraient être aussi compréhensives. A l’avenir, je me confierais davantage à ces dernières, car, malgré ce que je pensais, et bien, elles savent écouter, et tant mieux. Tout ira pour le mieux. Merci beaucoup.

  2. Sylvie dit :

    bonjour,
    ma fille travaille chez lidl en Haute Garonne depuis fin mars 2013.
    elle à été en maladie en juillet pour l’appendicite. depuis son rs la ballade de magasin en magasin et elle à toujours ses horaires presque le jour pour le lendemain. Il sait qu’elle n’a pas de voiture et la fait aller dans des magasins ou elle doit prendre plusieurs bus ainsi que le métro mais ils ne sont pas à plus de 45 km de son domicile. Elle à souvent été en maladie pour une tendinite épaule et bras(octobre, novembre, décembre et janvier). dès qu’elle reprend elle connait son affectation le samedi pour le lundi et ses horaires pour le lundi, quand elle se présente au magasin on lui dit qu’elle est de repos et on lui donne ses horaires pour le lendemain. Elle n’en peut plus et commence à déprimer. Pouvez vous me dire ce qu’elle peut faire.
    De plus son bon cadeau fin d’année à été retiré de sa paie, est ce normal car dans ce cas c’est plutôt un cadeau empoisonné!
    Elle avait demandé a la direction régionale son récapitulatif d’heures depuis le début, ceux ci lui ont répondu qu’il fallait qu’elle demande à chaque magasins ou elle avait travaille. Pourtant il doivent l’avoir, c’est eux qui font les fiches de paie.
    je vous remercie de répondre à mes questions.

    • cfdtlidl dit :

      Bonjour Sylvie
      Chez Lidl les plannings doivent être établit 15 jours à l’avance soit la semaine en cours plus deux semaines à venir c’est l’accord d’entreprise si cela n’est pas respecté c’est une faute de l’employeur grave pouvant donné une sanction au RVS.
      Les mutations possible de magasin à magasin ne peuvent être qu’exceptionnelles et elle doit faire une note de frais pour chaque déplacement en dehors de son magasin d’affectation.
      Dans son cas le mieux serait d’alerter le président du CHSCT ainsi que l’inspection du travail par courrier en ar concernant les irrégularités légale car nous avons tous des droits et des devoirs !
      Elle peut également nous appeler sur le terrain pour que nous puissions lui venir en aide.
      Concernant le bon cadeau il n’a pas été retiré de sa paie il figure juste sur celle ci car si vous regardez bien vous verrez que Lidl à été obligé de déclarer cet avantage en nature en payant une taxe dessus de ce fait il figure deux fois payé a hauteur de 100€ + les taxes et retiré à hauteur de 100€ de ce fait c’est juste deux lignes d’écriture sans impacte sur le montant de sa paie

      • sylvie dit :

        bonjour,
        pourriez vous me dire à qui elle doit demander un relevé de ses affectations ainsi qu’un relevé de ses heures effectuées depuis qu’elle à commencé a travailler (fin mars 2013)
        merci d’avance

        • cfdtlidl dit :

          Au service du perso en direction régionale en passant par le responsable administratif le mieux c’est de faire une demande écrite en ar ou remis en main propre pour avoir une traçabilité

  3. Sylvie dit :

    Bonjour,
    Merci pour ces renseignements, en effet pour le bon cadeaux, je n’avais pas vu.
    pourriez vous me dire comment faire pour avoir un relevé de toutes ses affectations ainsi que ses relevés d’heures. La direction régionale doit l’avoir je pense vu qu’ils font les fiches de paie.
    Merci pour votre réponse.

  4. fabien dit :

    bonjour,
    ma compagne est actuellement en arrêt pour dépression, il n’y a pas que pour le travail, mais il fait partie de son mal être depuis qu’elle est passé chef caisse elle était complètement déprimée.
    Avec les médicaments il y a de l’amélioration mais elle ne peut plus rentrer dans un magasin et ne peut plus travailler au lidl comment procéder pour l’aider au mieux, l’aider a changer de travail pour pouvoir reprendre gout a la vie? je sais juste que cela passera plus par le lidl elle fait des crises de panique a chaque fois qu’elle voit l’enseigne, la pub, je ne sais pas ce qu’ils ont pu lui faire mais aider moi svp a gérer au mieux pour elle.
    Elle est comprise uniquement par son docteur.Comme le médecin du travail connait très très bien son responsable de réseau quand elle dit il y a un problème la docteur lui dit ce n’est pas possible il est formidable!!! je pensais qu’elle aurait pu l’aider mais si elle doit retourner au travail c’est la catastrophe assuré.
    merci de me répondre a plus vite.

    • cfdtlidl dit :

      Bonjour Fabien
      Je te conseil pour ta femme et ta famille de faire un courrier en AR à l’attention du président du CHSCT (comité hygiène sécurité et conditions de travail) qui est en fait le directeur régionale de lui faire part du mal être au travail qui on conduit à cette situation en parallèle il faudra faire une copie de ce courrier à l’inspection du travail et à la CARSAT avec aussi une copie à la médecine du travail et une copie pour le secrétaire du CHSCT.
      De ce fait la problématique que vous vivez sera signalée aux plus hautes autorités et il y aura une forte prise en compte du pb
      tiens nous au courant

      • fabien dit :

        merci pour votre réponse si rapide. Je lui ai déjà proposée une solution similaire et de prendre rdv avec l’inspection du travail mais elle veut juste tout arrêter.
        Elle voudrais démissionner pour ne plus a avoir a gérer tout les problèmes de papiers pour son travail mais je ne veut pas car elle n’aurait pas de reconnaissance ni de chômage et cela ne serais pas bien pour elle. je pensais lui proposer la rupture conventionnelle mais elle est persuader que lidl ne voudras pas qu’en pensez vous?

        • cfdtlidl dit :

          Rebonjour Fabien

          Effectivement il ne faut pas qu’elle démissionne sinon elle n’aura rien en revanche pour qu’il y est rupture conventionnelle il faut pouvoir justifier de celle ci sinon Lidl refusera.
          Le mieux je pense dans le cas de votre femme est de consulté un médecin qui pourra l’aider à surmonté ce découragement de manière à faire valoir ses droits face à la machine à broyer Lidl.
          En passant par un entretient avec le DR pour expliquer son vécu avec une personne de confiance comme témoin ou alors si elle souhaite partir rapidement toujours avec le DR réalisé un accord transactionnelle afin de partir dans de bonne conditions
          cordialement

  5. mtimie dit :

    Bonjour,ma femme travaille chez lidl depuis six ans.Elle a eu un acccident de travail avec 3 semaines d’arrets et pas chance elle se tord la cheville 1 jour avant de reprendre le travail donc 1 semaine d’arret maladie.Elle vient de reprendre le travail et elle se fait convoquer par son responsable et lui dit de bien profiter des ses 2 semaines qui suivent car après un responsable supérieur va la convoquer.Je voudrais savoir si elle risque un liscenciement.

    • cfdtlidl dit :

      Bonjour Mtimie
      Lidl ne peux pas convoqué un salarié sur le simple fait qu’il est absent pour raison médicale, si ton épouse doit être convoqué se sera par rapport à une éventuelle faute professionnelle que Lidl souhaite lui reprocher (un écart de caisse ou un oubli sur des périmés, un vol, …etc)
      A savoir Lidl ne pourra pas reprocher à ton épouse des faits datant de plus de deux mois avant son arrêt.
      Si par contre il s’agit d’une menace lié au fait de son absence je te conseil vivement de le consigner par écrit et de faire un courrier à l’inspection du travail ou de nous appeler sur le terrain

  6. Oceane dit :

    bonjour j’ai besoin de renseignement voilà sa fais 6 ans et demi que je travail à Lidl je suis actuellement adjointe manager et je suis en At pour mon dos mon médecin à regarder ma radio et me dit que mon dos est mort qu’il faut que je change de travail car je ne peux plus faire de port de charges donc je peux me faire licencier pour inaptitudes car il y a pas de poste aménager pour ce cas la j’aimerai savoir comment ont est indemniser et ai ce que je peux les attaquer en sachant que je suis rentrée à Lidl j’étais apte et la je devient inapte et ai je droit à une reconversion payer par Lidl avec le fond gesif ou y’a t’il une autre solution cdt

  7. Nell dit :

    Bonjour

    Je dois avoir un entretien pour un poste de chef mag je souhaite connaître les heures de travail le salaire et les conditions de travail

    • cfdtlidl dit :

      Bonjour Nell
      concernant les heures de travail d’un CM c’est 42 h par semaine avec 1 libre + le dimanche ou 2 libres si tu travail le dimanche.
      les heures de travail sont comprises entre l’ouverture du magasin (3h ou 4h ou 5h ou 6h selon le magasin et le soir 20h ou plus selon la configuration du magasin)
      concernant le salaire il y a deux niveau de CM chez Lidl
      le niveau 5 et le niveau 6 tu trouveras dans ce blog les salaires
      Pour les conditions de travail Lidl n’est pas réputé pour être le pays des Bisounours si tu voit ce que je veux dire …

  8. caliméro dit :

    bonjour,je voulais savoir s’il est normal que sur 3 semaines consécutives,on le met 13 fois de fermetures,alors que d’autres font que des matinées?peut-on considérer çà comme de la discrémination?j’en ai parlé à ma CM,mais elle en a rien à faire,ma vie familiale en subit également les conséquences

    • CFDT LIDL dit :

      appel nous
      et oui c’est de la discrimination

      • caliméro dit :

        merci CFDT de votre réponse car il semblerait que le rvs a dit a ma cm qu’on ne fait pas de planning à la carte,alors que ce n’est pas ce que j’ai demandé,juste que les plannings soient plus équilibrés!

  9. Oceane dit :

    Bonjour je suis actuellement en At depuis plus de 1 mois pour mon dos avant j’avais eu un At de 10 jours pour mon dos aussi la loi dit que mon employeur doit prendre Rdv chez le médecin de travail dans les 8 jours suivant la reprise sauf que moi je l’ai vu 2mois après la loi dit bien que si ce délai n’est pas respecter par l’employeur il est tenu responsable de la dégradation de santé de la victime ce qui ai mon cas car j’ai des problèmes au dos qui ensuite m’entraîne des problème au pied et au genoux puis je me retourner contre Lidl

    • CFDT LIDL dit :

      Oui et non
      aujourd’hui les AIMT sont débordé car il n’y a plus assez de médecin du travail sur certains secteur de ce fait les délais pour un RDV sont très long.
      Fais quand même un courrier en AR à ton DRH en dr dans lequel tu explique tes difficultés lié au travail et à ce disfonctionnement de ce fait tu pourras le cas échéant produire ce document lors d’une saisine d’un tribunal si tu décide d’attaquer Lidl ce que je te conseil vivement !

  10. Oceane dit :

    Ok merci a savoir que c’est moi qui a du appeler la médecine du travail pour avoir un Rdv de plus que je revenais d’un congé parentale avant mon At mais Lidl s’en tape tant qu’on est la pour travailler c tout ce qui les intéresse mais quand on a des problème de santé la direct on se fais allumer car on est absent de plus il m.harcèle car mon docteur me fais que des arrêt de 15jours et au travail sa les fais chier car il ne peuvent pas me remplacer j’ai du faire 4 medecin différent qui mon tous dit la même chose pas plus de 15jours

1 4 5 6 7 8

Laisser un commentaire